AMO pour la passation du marché de mise à disposition et d’entretien du mobilier urbain de communication et de transport sur le territoire de la ville de Béthune

Dans l’objectif d’améliorer le service aux usagers des transports en commun et son information municipale, culturelle et sportive, la ville de Béthune souhaitait profiter de l’échéance de son contrat de mise à disposition et d’entretien de son mobilier urbain pour le renouveler profondément.

Celui-ci devait notamment être composé d’au moins 40 abris voyageurs, de panneaux déroulants, de mobiliers d’information interactive, de 12 plans de ville, de panneaux d’information municipale et pour les associations, etc.

Cette redéfinition de la politique locale d’information et de communication passait par l’élaboration d’un diagnostic du contrat et des prestations existantes, ainsi que par l’élaboration d’une stratégie contractuelle innovante pour garantir la meilleure prestation au meilleur coût pour la ville de Béthune.

A ce titre, celle-ci a souhaité se doter d’une assistance juridique, économique, technique et administrative pour la passation du nouveau contrat. Après consultation, elle a retenu l’équipe erea-conseil et Service Public 2000 disposant d’un savoir faire important acquis à l’occasion de missions similaires.

Dans ce cadre, l’intervention d’erea-conseil a surtout porté sur :

  • Le bilan technique du parc de mobilier urbain existant, sur la base de repérages de terrain, pour évaluer son état actuel, ses caractéristiques particulières, et les dysfonctionnements éventuellement constatés ou mentionnés par les interlocuteurs, en procédant par type de mobilier. Le diagnostic a aussi porté sur l’exploitation de ce mobilier urbain. Une grille d’analyse multicritères et une cartographie critique ont permis de dégager les enjeux techniques, esthétiques et fonctionnels à prendre en compte.
  • La rédaction du CCTP dans le cadre du dossier de consultation des entreprises.
    Celui-ci s’est employé à refléter fidèlement les attentes de la collectivité, tout en laissant une réelle marge de proposition aux candidats. Les prescriptions se sont plus particulièrement arrêtées sur les localisations selon les différents types de mobilier, les caractéristiques techniques et esthétique principales (par exemple : matériaux, couleur, alimentation photovoltaïque ou classique, etc.), les principes d’intégration urbaine et paysagère à respecter (présence d’une AVAP) et les conditions d’installation du nouveau mobilier (délai, conditions de mise en place des chantiers d’installation, etc.).

L’assistance à l’analyse des candidatures et des offres. Pour attribuer le marché, différents critères avaient été définis, erea-conseil s’est plus particulièrement employé à analyser ceux touchant à la qualité technique des mobiliers (durabilité, la résistance au vandalisme, la résistance aux intempéries, la qualité d’usage et de confort, la sécurité, les mesures de développement durable, etc.), à la qualité esthétique (simplicité des lignes, l’intégration dans l’environnement, etc.) et à la qualités des prestations d’entretien et de maintenance (moyens humains et matériels mis en œuvre pour l’installation et l’entretien, la maintenance, etc.).