Centrale photovoltaïque au sol sur un Centre d’Enfouissement Technique des déchets (CET) à Dirac

Ce projet d’implantation d’une centrale photovoltaïque au sol sur le site d’un Centre d’Enfouissement Technique des déchets (CET), aujourd’hui en post-exploitation, au Sud-Est de la commune de Dirac, département de la Charente, est à l’initiative du service public des déchets de Charente « CALITOM ».

Le contexte politique et énergétique plutôt favorable aux projets relevant des énergies renouvelables, a été confirmé par les loi Grenelle I et II, ainsi que pour la Région Poitou-Charentes, par son Plan Energie Solaire Régional (2009).

Ainsi, en concordance avec la démarche globale de développement des énergies renouvelables de la région, le syndicat mixte CALITOM (gestionnaire du CET) a souhaité redonner une nouvelle vocation à son centre, et trouver de nouvelles sources de recettes, grâce à la mise à disposition de ses terrains, après consultation publique, auprès d’un opérateur photovoltaïque.

Consciente des enjeux environnementaux inhérents à la construction et à l’exploitation d’une centrale photovoltaïque sur le site du CET, la société Enfinity, retenue par la collectivité, a mené une réflexion poussée dans le design de son parc, afin que celui-ci s’inscrive au mieux dans ce contexte spécifique.

Enfinity a confié l’élaboration de l’étude d’impact à erea-conseil (le volet « milieu naturel » a été réalisé par un partenaire spécialisé) ainsi que la mission d’accompagnement en phase d’instruction.

Le projet s’étend sur 3,8 hectares, pour une puissance crête totale de 3 MWc environ, en utilisant une technologie de trackers (suivi du soleil). Un poste de livraison et 3 postes de transformation sont prévus dans le cadre du projet.

Les contraintes environnementales et paysagères identifiées dans le cadre du diagnostic de l’état initial, ainsi que les particularités liés au site (présence de casiers de déchets, de réseaux de récupération des eaux pluviales et de lixiviats, de puits de captage de biogaz, d’une déchèterie), ont conduit le maître d’ouvrage à adapter le design de sa centrale, à optimiser ses choix d’aménagements paysagers, et à mettre en place différentes mesures afin d’éviter, réduire ou compenser les effets indésirables sur l’environnement.

Cette mission s’est accompagnée de plusieurs réunions de l’équipe d’étude avec le Maître d’Ouvrage et échanges avec les services de l’Etat. Elle a également fait l’objet de mises à jour et de compléments relatifs à l’évolution technique du projet (trackers) et à l’Avis de l’Autorité Environnementale en phase d’instruction.

Ce projet a également reçu un avis favorable de la part de la CRE, dans le cadre de leur appel d’offre portant sur la réalisation et l’exploitation d’installations de production d’électricité solaire d’une puissance crête supérieure à 250 kW, par délibération du 26 Juillet 2012.

Enregistrer

Enregistrer