Dossier de demande de dérogation de destruction d’habitats et d’espèces protégés (dossier CNPN), dans le cadre de la réalisation d’une plateforme logistique de luminaire à Hourcade (Bègles)

La Société COREP Lighting est le leader en France de la fabrication d’abat jour et de lampes décoratives. La construction d’une nouvelle plateforme logistique à Bègles a pour objectif le développement de l’activité économique de l’entreprise, tout en préservant l’emploi local, la société COREP étant historiquement implantée sur la commune (ZAC Rives d’Arcins), depuis 1975.

Dans le cadre du dossier « Loi sur l’Eau » (arrêté d’autorisation en février 2014), réalisé par erea-conseil, des investigations de terrain et une analyse du contexte initial du site retenu pour l’implantation de la future plateforme logistique ont mis en évidence la présence de nombreuses espèces protégées dont 2 soumises à une demande une dérogation au titre de l’article L.411-2 du Code de l’environnement pour la destruction ou la perturbation de leurs habitats ou spécimens : la Rainette méridionale et le Lézard des murailles.

Le Groupe IDEC, a confié le suivi environnemental du chantier de construction de la plateforme à erea-conseil, qui a alors engagé la réalisation du dossier de demande de dérogation, alors même que les premiers travaux de terrassement s’engageaient hors périmètre sensible.

erea-conseil a réalisé le dossier de demande de dérogation en se conformant aux mesures d’évitement, réduction et compensation d’impacts détaillées dans le dossier Loi sur l’Eau, et en ajoutant des prescriptions de gestion et de conservation en faveur des 2 espèces protégées soumises à dérogation : déplacement de spécimens, protection anti-franchissement en périphérie des zones de travaux, création de zones de reproduction, etc.

erea-conseil a aussi joué le rôle de conseil auprès de la maitrise d’ouvrage & maitrise d’oeuvre, durant le temps de l’instruction du dossier de demande de dérogation, afin de permettre aux travaux de se poursuivre, tout en ne perturbant pas les 2 espèces protégées et leur territoire.

La DREAL Aquitaine a émis un avis favorable, sous réserve de la mise en place des mesures d’évitement, d’atténuation et de compensation à l’interdiction de destruction d’individus et d’habitats d’espèces protégées, conformément aux propositions du dossier. Durant le suivi des travaux, aucune mortalité d’individu n’a été constaté.