Etude d’aménagement d’une Voie Verte entre Saint-Symphorien et Mont-de-Marsan et structuration des itinéraires de découverte (40067E)

L’itinéraire étudié est inscrit dans le Schéma National des Véloroutes et Voies Vertes, en tant que barreau complémentaire à l’EV3. Il s’appuie sur le linéaire de l’ancienne voie ferrée, véritable opportunité foncière dans un territoire morcelé par le privé. La future « Véloroute Voie Verte » (VVV) concerne 2 départements, 2 communautés de communes, 1 communauté d’agglomération,
10 communes, ainsi que le PNR des Landes de Gascogne.

Les objectifs de l’étude ont été multiples :

  • définir le tracé de la VVV et ses spécifications techniques ;
  • fixer les usages : piétons, PMR, vélos, cavaliers / tourisme et déplacements quotidiens ;
  • caractériser les aménagements associés, les équipements annexes et le jalonnement ;
  • préciser les conditions de développement économique autour de cet axe : création de liaisons et de boucles secondaires, optimisation de l’offre touristique, valorisation du patrimoine (notamment ferroviaire), amélioration de la voirie des centre-bourgs, etc. ;
  • déterminer les contraintes foncières, l’estimation budgétaire et les procédures règlementaires.

La « Véloroute Voie Verte » retenue se déroule sur 75 km, en milieux forestier et urbain ; 72% du tracé est aménagé en Site Propre. Le projet s’est construit en concertation avec les acteurs locaux, dans un souci de respect des enjeux environnementaux et des pratiques (exploitations forestières, pistes DFCI, palombières, chasse, cultures, etc.).