Etude d’impact de la ZAC Saint-Maurice à Saint-Laurent-du-Maroni (Guyane)

La ville de Saint-Laurent-du-Maroni est confrontée à une forte augmentation de sa population, générant un besoin en termes d’habitat et d’équipements. Un périmètre a été défini sur le quartier Saint-Maurice, au Sud-Est du pôle historique, sur une surface de 262 hectares (30% de la surface urbanisée de la ville), afin d’accueillir une Zone d’Aménagement Concerté, une des plus grande ZAC en France, tout en assurant la cohérence d’un pôle urbain.

Le projet présenté dans le dossier de création de la ZAC, déposé en décembre 2007, a été modifié afin notamment d’intégrer de nouvelles contraintes environnementales (modification de la cartographie des zones inondables). Le dossier de réalisation a été déposé en octobre 2009. Le programme prévoit :

  • environ 4 000 logements (individuels, intermédiaires, collectifs),
  • des équipements publics (médiathèque, enseignement, plateau sportif, etc.),
  • la présentation de son réseau  et des espaces naturels paysagers,
  • des espaces de services (supérette, petits commerces de proximité).

La Maîtrise d’Ouvrage du projet de la ZAC est assurée par la commune de St-Laurent-du-Maroni, qui a mandaté la SENOG, société d’économie mixte, pour l’accompagnement de ce projet.

erea-conseil a participé, dès le début du projet, à l’élaboration de cette ZAC, au sein d’un groupement présentant des compétences diverses et complémentaires (architecte-urbaniste, paysagiste, ingénierie VRD, environnementaliste, ingénieur écologue, etc.). La phase de conception du projet s’est déroulée parallèlement au diagnostic environnemental mené par erea-conseil, permettant d’intégrer les sensibilités et contraintes environnementales du secteur (zones inondables, milieu naturel d’intérêt, préservation du paysage, etc. Compte tenu de l’engagement environnemental souhaité pour ce projet, erea-conseil a participé à l’identification des axes de réflexion permettant une prise en compte optimale de l’environnement : optimisation de la consommation d’espace, de la consommation des matériaux, de la consommation énergétique des constructions, etc.

L’ensemble de la démarche a été présenté dans les dossiers réglementaires (étude d’impact et dossier d’incidences au titre de la loi sur l’eau) réalisés par erea-conseil. L’équipe a accompagné la SENOG dans toutes les étapes de l’instruction du dossier.