Impacts sur les émissions de GES et de polluants des projets de BHNS de l’agglomération de Valence-Romans

Le réseau de transports collectifs urbains unifié depuis 2012 entre les agglomérations de Valence et Romans-sur-Isère présente aujourd’hui peu de points de congestion de la circulation, par contre ceux-ci sont relativement sévères. Une circulation des bus plus performante sera recherchée grâce à la mise en œuvre de 2 axes Bus à Haut Niveau de Service (BNHS), empruntés par les lignes majeures du réseau.

Dans le cadre du PDU, erea-conseil s’est vu confié par VRD la réalisation d’une note visant à comparer les consommations d’énergie et les émissions de CO2 des différents modes de transport pour 2 situations : Sans la mise en place d’un BHNS et avec un BHNS.

La mission consistait préalablement à évaluer le nombre de voyages par jours en transports en communs et en voiture en scénario actuel et en scénario avec BHNS.

Une fois ces données établies, ce sont les km parcourus par jours par mode de transport qui ont été calculées. Enfin, le gain de CO2 par jour a pu être apprécié pour le scénario avec BHNS.

En plus de cette demande spécifique nous avons identifié les gains en terme de pollution atmosphériques (NOx et COVNM).

Pour cette mission, nous nous sommes basés sur les recommandations de l’ADEME, l’IFFSTAR et des données du ministère de l’environnement.