Etude du paysage du stationnement de Saint-Herblain

Par son rayonnement sur l’agglomération nantaise, la commune fait face à une forte demande en matière de stationnement de la part des actifs et des chalands mais aussi des résidents. Ce qui entraine des conflits d’usage mais aussi des contraintes sur l’espace public.

Ainsi, dans le cadre de l’élaboration du futur Plan Local d’Urbanisme métropolitain et de son Schéma d’Aménagement Durable, la ville de Saint-Herblain a souhaité engager une réflexion sur la place du stationnement sur son territoire.

Cette étude propose une approche innovante et originale de la question du stationnement en zone à dominante résidentielle, qui s’attache à répondre à 3 objectifs :

  • acquérir une connaissance fine des conditions de stationnement sur le territoire communal,
  • élaborer des outils en réponse aux déséquilibres actuels,
  • anticiper l’impact du stationnement sur l’espace public dans l’urbanisation diffuse future et limiter l’incidence des nouveaux projets urbains sur leur environnement.

La première phase établit un diagnostic exhaustif de la situation du stationnement sur la commune à partir d’enquêtes de terrain. Le rendu s’est attaché à établir la classification de chaque rue ou section de rue selon la situation du stationnement observée (usage et paysage), la nature des dysfonctionnements relevés, l’identification de leur origine, de leur motif et qualifier leur degré d’importance.

La seconde phase a permis l’élaboration d’une boite à outils « stationnement » visant à résoudre les enjeux identifiés lors de la phase 1. Etablie sous la forme d’une trentaine de fiches, elle aborde l’ensemble des mesures pouvant être mobilisées et mises en œuvre en matière de politique de stationnement public et privé, mesures contractuelles et réglementaires, d’urbanisme opérationnel et règlementaire, d’actions d’accompagnement et de communication, d’usage des nouvelles technologies, etc.

La phase 3 s’attache à la définition de 7 secteurs d’enjeux forts en terme de pression du stationnement actuel, faisant l’objet de projets de mutation urbaine, et à proposer les mesures d’anticipation. Pour chacun des sites, à partir d’une analyse urbaine détaillée des sites et des projets, il a été évalué les risques de débordement du stationnement privé à partir des opérations attendues et la capacité des espaces publics à les absorber. Dans un second temps, il a été précisé les éléments qui conditionnent la mise en œuvre d’une politique du stationnement efficace et pertinente sur chacun de ces sites et qui pourront être intégrés au futur PLUM.

Enregistrer

Enregistrer