Mission d’assistance pour la révision du PLU de Cognac

La Ville de Cognac (18 00 habitants en 2012), ville de l’Ouest charentais et deuxième ville du département, est située au cœur du terroir viticole qui fait sa renommée mondiale.

Si le vignoble n’occupe plus qu’une place marginale sur le territoire communal, celui-ci présente la particularité de voir un espace naturel de qualité, la vallée de la Charente (protégé par un site Natura 2000) s ‘insérer très profondément au sein du tissu urbain.

Le projet de révision du POS s’inscrit dans une approche globale et équilibrée du développement communal. Son principal enjeu était de se donner les moyens d’accueillir une population nouvelle de manière maîtrisée en équilibrant rénovation urbaine et création de nouveaux quartiers afin de ne pas dilapider les espaces constructibles dont elle dispose et de conduire un développement durable respectueux des risques et des espaces naturels sensibles.

La ville entend mettre en œuvre les moyens d’une politique volontaire de redynamisation. Elle s’est, pour ce faire, fixé un objectif de l’ordre de 750 logements à réaliser à l’horizon 2030 devant permettre l’arrivée de 1 500 nouveaux habitants, auxquels s’ajoute la production de logements destinée à assurer le maintien de la population existante (« point mort ») estimée, au vu de la décennie passée, à environ 520 logements.

L’objectif du PLU était de développer un urbanisme de qualité assurant un équilibre entre renouvellement urbain et extension urbaine guidé par la recherche de valoriser le tissu existant et de reconquérir les friches industrielles nombreuses en son sein (anciens chais d’eau de vie). Ce travail a été conduit en parallèle de l’élaboration d’une AVAP qui a permis d’élaborer un règlement très précis prenant en compte les nécessités de protection et valorisation du bâti existant.

En même temps, le PLU a traduit règlementairement les orientations de l’établissement Public Foncier de Poitou−Charentes qui intervenait pour accompagner la ville dans sa politique de reconquête des logements vacants en centre-ville.

Enfin, le PLU a été le support de la réorientation d’une grande partie du développement de la ville sur le site du « Fief aux Dames », bien desservi par les réseaux et proche du centre ville, permettant de proposer une urbanisation de ce secteur concomitamment au projet de reconversion de l’hôpital en cours de réflexion.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer