Schéma directeur des déplacements doux sur le bassin de Pompey

L’étude se déroule en 3 étapes :

  • le recueil de données avec l’analyse des infrastructures existantes et projets cyclables,
  • la détermination des itinéraires et élaboration du Schéma Directeur,
  • l’élaboration d’un plan d’actions, l’évaluation financière, un planning opérationnel.

Il s’agit de mettre en œuvre le Plan de Déplacements Urbains, notamment ces orientations en matière de développement de modes alternatifs à l’usage de l’automobile. L’ambition est d’élaborer de manière pragmatique et réaliste un schéma directeur définissant un réseau de voies douces communautaires (pédestre, cycliste, randonnée, équestre, VTT).

La Communauté de Communes du Bassin de Pompey (CCBP) est composée de 12 communes périurbaines de l’agglomération de Nancy. Dotée d’une réelle capacité d’action en termes d’action (Compétences aménagements et transports) et de planification (PDU et SCoT), elle souhaite que ce schéma Directeur aboutisse à :

  • mettre en œuvre de réelles solutions alternatives aux déplacements individuels par la définition de dessertes pertinentes des générateurs de déplacements urbains (scolaires, domicile/travail, achats, administratif, sport, etc.) du cœur du bassin urbain,
  • définir les itinéraires de loisirs et touristiques et les points d’attractivité du territoire,
  • élaborer un schéma de liaisons douces multi usages, dans lequel l’offre de « cheminements doux urbains » s’articule et se complète avec le réseau de randonnées (3 GR et 2 GRP).
  • créer un maillage de cheminements doux s’intégrant à l’armature du système de déplacement local, notamment en recherchant une articulation avec celui les transports collectifs,
  • établir une programmation opérationnelle pertinente des équipements et aménagements à réaliser.

La première phase a consisté à définir et à qualifier le marché de déplacements doux. Elle s’est accompagnée d’une analyse fine des équipements existants et des projets d’aménagement. Puis, elle s’est attachée à analyser les points de conflit multi usages et les enjeux d’aménagements urbains. Au terme de cette phase, il s’est agit de définir les axes stratégiques potentiels de développement.

La deuxième phase, a construit dans un premier temps une armature des liaisons par type de déplacement. Une seconde étape a permis de décliner des itinéraires et leurs options pour déterminer le réseau de référence.

Enfin, une troisième phase vient finaliser ce schéma directeur avec la réalisation du programme opérationnel et financier.

Enregistrer

Enregistrer