Elaboration du SCoT du Pays du Libournais

Situé au Nord-Est de Bordeaux et de la Gironde, le Grand Libournais s’étend depuis les confins de la Saintonge, jusqu’aux portes du Périgord. Aux côtés de l’agglomération bordelaise, le Libournais s’affirme à la faveur de cette situation enviable. Il regroupe 137 communes organisées en
7 établissements publics de coopération intercommunale et accueillant une population de 153 450 habitants en 2010 (10% de la population de la Gironde).

Le Grand Libournais est un territoire à l’identité affirmée, disposant d’un cadre de vie exceptionnel, symbolisé notamment par deux classements UNESCO, et des terroirs agricoles riches de renommée mondiale (Pomerol, Saint-Émilion), bénéficiant d’un fort développement démographique, malgré des disparités en son sein, et proposant un espace économique attractif. Il est cependant confronté à des contraintes et des enjeux de développement qui conditionnent fortement son avenir :

  • des contraintes physiques (zones inondables, carrières et éboulements, etc.) ;
  • des capacités d’extension aujourd’hui limitées de Libourne, ville centre ;
  • une tendance générale au vieillissement de la population ;
  • une pression urbaine forte de la métropole bordelaise entraînant des déséquilibres territoriaux et des logiques de développement spontané marquées par des pressions foncières accrues ;
  • l’absence d’une zone économique majeure et l’enjeu de modernisation et de valorisation des zones d’activités aux vocations différenciées.

Les élus ont exprimés leurs ambitions communes dans le PADD au travers de 10 grandes orientations qui affirment :

  • la valorisation d’une position stratégique confortant l’attractivité du Libournais ;
  • la volonté de favoriser la protection de l’environnement ;
  • la recherche de solidarités territoriales ;
  • le maintien de la ruralité et de l’identité territoriale ;
  • la recherche de complémentarités avec l’agglomération bordelaise.

Afin de mettre en œuvre ces principes, le DOO s’est articulé autour de 4 axes visant à :

  • définir les grands équilibres spatiaux du territoire ;
  • établir les orientations relatives au fonctionnement écologique, paysager, et patrimonial du territoire ;
  • déterminer les modalités de mise en œuvre d’un nouveau modèle de développement urbain permettant de répartir l’accueil de 30 000 nouveaux habitants et l’effort de construction devant être produit en conséquence ;
  • d’accompagner et de faciliter la mise en œuvre de la politique économique et de l’emploi dans la perspective d’une stratégie d’accueil globale du territoire.

La restitution du diagnostic et du projet auprès de la population a fait l’objet d’expositions itinérantes au sein de chaque Communautés de Communes, de la diffusion d’un « journal du SCoT » et de l’organisation de réunions publiques à chaque grande étapes. 
Il a été approuvé le 6 octobre 2016.