Schéma directeur vélo dans le Département des Bouches du Rhône

Le Département des Bouches-du-Rhône, réputé pour une culture du vélo sportif a souhaité engager son Schéma Directeur Vélo, afin de définir une politique cyclable cohérente avec son Schéma Directeur Routier Départemental, le Schéma Régional des Véloroutes et Voies Vertes et les Schémas Vélos d’Agglomération.

Il s’agit ici d’un territoire de contrastes et contraint, présentant à la fois un contexte très urbanisé marqué par d’importantes coupures urbaines, des voies à fort trafic routier, et des espaces naturels remarquables réputés : la Camargue, les calanques de Marseille, les Alpilles, etc.

La démarche s’est articulée en 4 phases :

  • Un état des lieux préalable appuyé sur une importante concertation : 40 entretiens avec les acteurs locaux, une enquête écrite auprès de toutes les communes et EPCI du territoire, permettant de recenser tous les aménagements existants, les projets et les attentes de chaque collectivité. Cette phase a également permis de faire émerger un manque de sécurité ressenti par les acteurs locaux et une volonté de développer toutes les pratiques cyclables, y compris les déplacements utilitaires à vélo.
  • Un diagnostic appuyé sur une confrontation de l’offre et de la demande a mis en évidence la nécessité de développer une culture partagée du vélo, de diversifier les types d’aménagements pour renforcer la sécurité, de résorber les discontinuités et de promouvoir les Bouches-du-Rhône comme destination cyclotouristique. Les potentiels de développement de la pratique cyclable ont été territorialisés sous forme de cartographie, puis l’armature du réseau cyclable d’intérêt départemental a pu être définie.
  • La définition d’une stratégie départementale structurée autour de 3 grandes orientations déclinées en plans d’actions : développer le réseau, améliorer sa cohérence, sa lisibilité et sécuriser les pratiques, placer le réseau cyclable au service des territoires, de leur développement touristique et du cadre de vie des habitants et favoriser l’usage du vélo dans le cadre d’une politique de déplacements cohérente.

En complément, cette phase s’est accompagnée de la réalisation de fiches d’itinéraires sur 300 km. Pour chaque liaison, une reconnaissance a été effectuée sur le terrain, afin d’identifier l’itinéraire le plus approprié, le type d’aménagement cyclable adapté et de proposer une estimation financière. La constitution d’un SIG détaillé a permis de développer un outil de suivi et de mise en œuvre avec tous les arrondissements et partenaires du département impliqués.

L’élaboration d’une charte technique des aménagements cyclables visant à définir les caractéristiques « minimales » recommandées, afin de garantir une certaine homogénéité et qualité de traitement sur l’ensemble du Département, gage de lisibilité et de sécurité pour les cyclistes.

Enregistrer

Enregistrer